Avec ses prédictions sur la crise financière de 2008 vérifiées par l’Histoire, un économiste, investisseur et écrivain tient à nouveau des propos alarmants. Aujourd’hui, Peter Schiff envoie des mises en garde face à une nouvelle crise qu’il dit inévitable. Quels sont les arguments de cette analyse et est-ce que le temps joue contre nous ? Découvrons-le ensemble dans cet article qui rassemblera les avertissements précoces de l’expert.

Qui était l’économiste qui a prédit la crise de 2008 ?

Peter Schiff, un économiste américain et commentateur financier à entendu prononcer son nom alors que les marchés boursiers sont redevenus rouge sang pour la première fois depuis l’année dernière: en effet, Peter Schiff avait prédit la crise financière de 2008 plusieurs mois avant qu’elle ne survienne.

Qui était-il ?

Peter Schiff est né en 1963 et il est diplômé de Dartmouth College et de UCLA School of Law. Il est investisseur professionnel et président de Euro Pacific Capital, une société d’investissement broker dealer offrant des services internationaux. Il est également le président et chef de la direction de Euro Pacific Precious Metals, LLC.

Quels étaient ses prédictions ?

Plusieurs années avant même que la crise ne survienne, Peter Schiff a tiré des conclusions fortes sur ce qui allait arriver aux États-Unis: Dans son livre publié en 2006 intitulé “The Real Crash”, il affirmait déjà que seule une grande récession pourrait sauver le pays d’une pire catastrophe.

Quelles mises en garde a-t-il faites concernant une nouvelle crise ?

Quels sont les risques identifiés?

Après la réunion de politique monétaire de La Réserve Fédérale des États-Unis (FED) la semaine dernière, où les taux ont été maintenus inchangés – mais où des signes indiquent un resserrement possible dans les prochains mois – Peter Schiff a mis en garde contre un krach potentiel et a déclaré que l’actuelle pandemie n’était «que la répétition générale».

Quels sont les conseils donnés?

Selon lui, les consommateurs devraient prendre des mesures pour limiter leurs dettes car «mieux vaut être endetté à court terme plutôt qu’à long terme si une grande récession devient inévitable». De plus, il recommande aux investisseurs conservateurs d’acheter plus d’or et à ceux qui recherchent des possibilités à haut rendement an durable de prendre position sur des actions innovantes axées sur le numérique.

Quelles sont ses prédictions pour l’avenir ?

Quels sont les secteurs à surveiller?

Peter Schiff déclare que l’avenir est plus troublé qu’il n’y paraît: «on va bientôt se retrouver avec des mises en garde sur le marché du travail, la consommation, l’inflation et l’industrie automobile». On note un changement dans le comportement des ménages qui vont probablement réduire leur consommation et donc impacter fortement certains secteurs comme la grande distribution.

Quels sont les changements à prévoir ?

Les entreprises chercheront à limiter leurs risques et à contrôler leurs finances et leurs stocks. En termes de devises, il est possible que l’once d’or atteigne un cours record alors que Peter Schiff voit une baisse significative pour le dollar américain.

Les sociétés liées au numérique devraient conserver un avantage car elles sont parmi les rares qui peuvent survivre aux difficultés actuelles. Même si on évite une récession imminente, l’amorce d’une nouvelle crise est déjà visible selon Peter Schiff : ce scénario nous rappelle l’importance de faire attention aux dangers cachés qui se cachent derrière la façade d’un marché boursier haussier et optimiste.

On peut dire que l’économiste qui a prédit la crise financière de 2008 a été très avisé dans ses mises en garde concernant le risque d’une nouvelle crise. Bien que les opinions sur cette question soient partagées, on doit reconnaître que les prédictions et les recommandations qu’il a faites s’avèrent souvent exactes.

Depuis, il continue à mettre en exergue certaines des conditions économiques auxquelles nous devons faire face, et à formuler des stratégies pour garantir la stabilité de notre système financier.

Entre sa capacité à voir la situation globale du marché et sa compréhension détaillée des politiques monétaires, cet économiste a clairement montré qu’il est l’un des principaux acteurs dans l’espace économique.

Face à une nouvelle crise imminente, sa contribution est plus importante que jamais. Après avoir examiné de près les avertissements et les prédictions de l’économiste, nous pouvons être assurés que, avec sa connaissance et son expérience, il est en mesure de nous guider avec succès vers une économie plus stable et plus sûre.